source chaude landmannalaugar_small

Cécile est une étudiante de 23 ans, passionnée de voyage et de découvertes. Après une expatriation en Espagne, puis à Singapour, c’est finalement à Reykjavik que l’aventure devait continuer. Elle partage avec nous un souvenir de voyage. Vous pouvez découvrir son périple en Islande sur son blog Cecile en Islande.

J’ai eu de la chance. J’ai découvert les sources chaudes islandaises directement de façon sauvage et nature. Après une journée de jeep safari à travers les montagnes, nous sommes finalement arrivés en même temps que la nuit à Landmannalaugar, un endroit magique, perdu dans l’immensité du paysage. La neige nous entoure, mais une étonnante fumée s’élève d’une petite rivière. Nous décidons d’aller nous baigner. Je me souviendrais toujours des quelques mètres à peine qui séparaient le chalet des sources. Quelques tout petits mètres qui en paraissent des kilomètres lorsque vous les parcourrez en maillot de bain, sous la neige, de nuit. La sensation chaude de rentrer dans l’eau n’en est que plus appréciable. “When in Rome, do as the Romans do”, j’ai donc pris part à la tradition de boire un alcool islandais beaucoup trop fort, sous les étoiles. La neige tombe sur mes épaules, mais je me baigne. Je dois être folle. Inoubliable.