restaurant-trastevere-rome

Rome, la ville éternelle, le centre de l’empire. Les qualificatifs flatteurs ne manquent pas pour décrire la capitale italienne. Wandererz vous propose un mini-guide testé in situ pour vous accompagner lors de vos prochains voyages pour un week-end à Rome. Andiamo !

5 visites indispensables à Rome

colisee rome

Impossible de passer à Rome sans apercevoir le Colisée. Sélectionné parmi les 7 merveilles du monde, l’amphithéatre impressionne et pouvait accueillir jusqu’à 75.000 personnes. Un monument gigantesque et magnifique.

Résidence principale du Pape et centre du monde catholique, le Vatican est une ville dans la ville. Les oeuvres d’art y sont innombrables, dont la célèbrissime chapelle Sixtine de Michel-Ange. La place St Pierre où les romains se réfugient pour apercevoir le souverain pontifical est imposante et majestueuse.

Coup de coeur personnel, La Fontaine de Trevi m’a toujours fait un effet bien particulier. Prise d’assaut par les touristes prêts à jeter leur pièce et voir leur voeux se réaliser, cette fontaine n’a pas de comparaison dans le monde.

Longue, grande et belle, la Piazza Navona est ponctuée de fontaine et de statues. La plus belle ? la fontaine Bernini. Majestueuse et raffinée, on pourra s’y arrêter boire un café hors de prix, mais avec ce cadre, on oublie tout.

piazza venezia rome nuit

louve musee capitole rome

Porte d’entrée symbolique du centre historique, la Piazza Venezia est le symbole d’une renaissance glorieuse. On y trouve juste à côté les Musei Capitolini, qui accueillent le bronze de la louve, symbole de la ville, nourrissant Romulus et Remus.

dome rome

Au delà de tous les points à cocher dans votre guide, Rome, c’est avant tout un musée à ciel ouvert. Des places, des monuments, des statues et une architecture… levez le nez et marchez.

5 quartiers romains à découvrir

Le centre antique, situé sur la coline du Capitole, accueille de nombreux monuments dont le Colisée, de nombreux forums et le Cirque Maxime.

Le centre historique est quant à lui situé autour de la Piazza Navona. Les oeuvres d’art y sont en quantité hallucinantes. Plus à l’est, on pourra déborder sur le Quirinal qui accueille la Fontaine de Trevi et de nombreuses artères magiques de Rome. Le soir, les touristes s’y pressent pour admirer les monuments de nuit.

bar trastevere rome nuit

restaurant trastevere rome ardoise

Littéralement « au delà du Tibre », le Trastevere est un quartier bourré de restaurants, de petits commercants et de ruelles colorées. Très pratique pour visiter la ville, et sortir le soir, c’est un camp de base idéal.

Autour de la Place d’Espagne jusqu’à la Villa Borghese, vous trouverez de nombreuses boutiques de luxe et la fameuse Villa Medicis.

restaurant monti rome arte del caffe

Quartier bobo par excellence, Monti est une merveille de calme, de volupté et de petites boutiques branchées. Un peu mon coup de coeur de ce week-end romain.

5 restaurants : mangiare à la romaine

A Trastevere, filez chez Mario’s pour découvrir la tendresse des Saltimbocca. Des escalopes de veau avec une fine tranche de porc et une feuille de sauge. L’atmosphère y est cordiale, on est chez les vrais, sans chichi. Un classique indémodable.
Mario’s – Via del Moro, 53/55, Roma

Chez Nonna Betta, vous pourrez découvrir la cuisine juive romaine. Si vous n’en avez pas déjà fait une overdose, essayez absolument les Carciofi alla Giuda (artichaux à la juive) et les filetti di bacala (beignet de morue). Le restaurant est situé dans le quartier juif de Rome et est très probablement une des meilleures adresses du quartier. Les clients s’affairent et les plats (notamment les variantes d’artichaux) sont nombreux et délicieux.
Nonna Betta – Via del Portico D’Ottavia, 16, Roma

Pour ramener quelques victuailles de votre voyage, dirigez-vous vers Eataly. Ce centre commercial dédié à la cuisine italienne n’est pas unique puisqu’on le retrouve aussi à Turin, Milan, Florence et de nombreuses autres villes. Vous pourrez y trouver tout ce qui se rapporte à la bonne chère, des livres aux vins en passant par les pates, les viandes et les laitages. Bien entendu, de nombreux restaurants ponctuent le parcours proposant notamment des fritures de calamars à la romaine, la piadina ou de nombreuses patisseries.
Eataly – Piazzale 12 Ottobre 1492, Roma

carbonara roscioli rome

Attention, on attaque le lourd. Roscioli. Un traiteur comme on en voit dans les films, avec des produits jusqu’au plafond, et le soir, des tables qui vous accueillent pour diner. Et là… mamma mia ! Les plus belles Carbonara de ma vie, je les ai vues là bas. Je ne parle pas des polpette… Un indispensable culinaire de votre voyage, reservation conseillée pour le week-end.
Roscioli – Via dei Giubbonari, 21/22, Roma

gelateria del viale trastevere rome

Petite boutique qui ne paye pas vraiment de mine juste après le ponte Garibaldi pour accéder au Trastevere, l’Antica Gelateria del Viale est un petit bonheur qui se déguste par toute saison. Les glaces italiennes faites avec amour et déposées amoureusement sur le cornet qu’on aura soigneusement pris le soin de choisir. On ferme les yeux et on déguste.
Antica Gelateria Del Viale – Piazza Belli Giuseppe Gioachino, 9F, Roma

tibre-rome-pont

Si vous cherchez un autre guide en Italie, nous vous proposons l’itinéraire cote amalfitaine.

Pour une expérience toute autre, nous vous avons préparé un guide pratique pour un voyage sur l’île de Paques.