IMG_0969

L’Italie reste une destination de choix pour le tourisme en Europe, la Toscane garde une aura particulière de volupté et de belles choses. Facilement accessible et idéale pour une courte (ou longue) balade a travers les vignes italiennes, une virée en Toscane concentre beaucoup des agréments que procure l’Italie en une magnifique région.

Selon que vous soyez pressés ou au contraire, que vous puissiez prendre le temps, cet itinéraire peut s’allonger et on peut même y ajouter quelques étapes supplémentaires. Voyez donc ça comme une base pour organiser votre voyage et l’optimiser en fonction de vos contraintes.

Circuler en Toscane

Il est tout a fait possible de circuler en Toscane en transport en commun. Si on vous conseillera plutôt d’éviter le bus en région rurale, le train est une option complètement envisageable. Les trains sont assez rapides, fiables et entretenus correctement.
Exemples de trajets :
– Pise a Florence – 1h, des trains toutes les 30 minutes
– Florence a Sienne – 1h30, des trains toutes les heures
– Pise a Bagni di Lucca – 1h30 (avec transfert en bus), 10 trains par jour
Le train est également une solution abordable si vous avez un budget un peu serre.

carte des train en toscane

L’autre alternative, c’est évidemment de louer une voiture. Cela vous permettra d’être bien plus mobile et de pouvoir être plus libre dans vos mouvements. La Toscane est une région avec de nombreux petits villages, la voiture privée est donc un moyen de transport particulièrement adapte. Comptez environ 15e par jour de location pour une petite voiture.

Pise, la porte d’entrée idéale

Connue pour sa fameuse tour penchée, Pise est une première étape intéressante. Accessible notamment par avion via EasyJet, Ryan Air et plusieurs autres compagnies, l’aéroport de Pise (aussi appelé Galileo Galilei International) est très pratique et permet une première introduction a la Toscane. On trouve également un aéroport à Florence (Amerigo Vespucci), mais celui ci est plus petit et un peu moins bien desservi.

pise tour penchee

Au programme donc la Piazza dei Miracoli (ou se trouve la tour penchée) et le centre ville. A noter qu’en été, la visite de la Tour peut se faire en soirée, jusqu’à 21h. Une occasion de faire la visite avec un peu moins de monde, d’avoir une autre lumière et d’éviter les multiples poses « je redresse la tour » (on n’en peut plus !).
Pensez aussi aux billets coupe-file pour votre visite de Pise.

Sienne, pleine de charme

Ancienne rivale de Florence, Sienne est ma préférée des « grosses » villes toscanes. Elle a un charme vraiment différent et s’avère tout aussi magnifique a visiter. En son centre, on trouve la Piazza del Campo, une place ovale et incurvée ou se tiennent les Palio, désormais connus mondialement. Chaque année se tiennent 2 courses de chevaux sur cette place, opposant les différents quartiers de la ville. C’est en été, le 2 juillet et 16 août que ces événements ont lieux, dans une ambiance ahurissante.

palio sienne piazza

Au delà de la Piazza, on ne manquera surtout pas le Duomo sur les hauteurs de la ville. Le marbre blanc offre a l’édifice une somptuosité et une sensation de méticulosité dans chaque détails. La Cathédrale date du XIIIème siècle et fait partie d’un ensemble de monuments qui inclue le Baptistère San Giovanni, la Crypte, le Museo dell’Opera et le Belvédère. Chaque partie donnant lieux a une entrée (payante) séparée, il devient vite rentable d’opter pour le OPA Si pass qui donne accès a tout.

sienne companile

Florence, d’une richesse inouïe

Capitale régionale, Florence est la plus grande ville de Toscane, mais probablement aussi l’une des plus riches d’Italie au niveau patrimoine. Elle concurrence Rome ou Naples, dans tout ce qu’elle a à offrir pour les visiteurs et regorge de splendeurs architecturales et picturales.
Difficile de faire donc une visite exhaustive de Florence, en particulier si vous êtes en Toscane pour une semaine. De toutes façons, c’est un peu comme le Louvre, une visite n’est pas suffisante. Il vaut mieux sélectionner quelques pièces, prendre son temps et apprécier voluptueusement chaque instant comme vous mangez un cantucci.

Florence Italie vue duomo

Si on pourra faire ses choix, on ne pourra pas manquer le Duomo Santa Maria del Fiore. Ce qui me marque encore plusieurs années après ma première visite, c’est comment il se découvre au milieu des rues florentines, presque au dernier moment et s’impose a nous de façon majestueuse. Un choc !
Le dôme, conçu par l’architecte Brunelleschi demeure un mystère pour bon nombre.

cours interieure Florence

Sur la Piazza della Signoria, on a l’impression de visiter un musée a ciel ouvert. On y découvre notamment le David de Michel Ange (une copie, le vrai se trouve a la galerie de l’Academia) et on a accès directement au Palazzo Vecchio.
Incontournable également, la Gallerie des Offices (Piazzale degli Uffizi) dispose probablement de la plus grande collection des œuvres de la Renaissance. Vous pourrez préparer votre visite en avance en sélectionnant les œuvres que vous souhaitez absolument voir (notamment la Méduse de Caravaggio, la naissance de Venus de Botticelli, l’Annonciation de De Vinci, etc.). Attention, la Gallerie des Offices est particulièrement visitée, attendez vous donc a y voir du monde, et a faire la queue pour rentrer.

vue Florence des jardins boboli
On passera aussi son temps a marcher a Florence pour voir le Ponte Vecchio ou le Ponte Santa Trinita ou les jardins de Boboli.
Florence mérite qu’on la déguste, petit a petit.

pont florence ponte vecchio

San Gemignano, Volterra et les villages de Toscane

Mais la Toscane ce ne sont pas que ces « grosses » villes (notez les guillemets). Les petits villages qui se multiplient dans la campagne sont une des meilleures raisons d’aller y passer du temps.
Certains villages comme San Gemignano ou Pienza ont même été classés au Patrimoine de l’Unesco. Beaucoup de villages fortifiés également (on peut notamment citer Monteriggioni, Sorano ou Putigliano), de termes (Montecatini) ou de domaines viticoles (Ghizzano). Ces villages ont un charme fou et permettent de découvrir un autre pan de la région.

san gemignano vue

Pour voyager entre ces villages la solution la plus facile reste la location de voiture. Plus de liberté, plus d’indépendance. Il est cependant a noter que la région est plutôt bien dotée en transports en commun et en plus des lignes de trains (comme mentionné plus haut), de nombreuses lignes de bus circulent et peuvent vous permettre d’atteindre ces petits coins de paradis.

pienza
Des tours sont également organises pour visiter plusieurs villages en une ou deux journées.

Cinque Terre, si proche

Certes les Cinque Terre sont en Ligurie et non en Toscane mais la proximité de ce lieux d’exception (1h30 en train, 2h en voiture de Pise) en fait une étape possible pour un road trip anthologique. On ne rentrera pas dans les détails ici mais les photos parlent pour elles.

cinque terre ligurie italie

Si l’on considère les Cinque Terre comme une étape annexe d’un voyage en Toscane, et donc sans forcement visiter les 5 villages, il va falloir faire des choix. Une des possibilités est de prendre le train jusqu’à Monterosso (5 trains par jour depuis Pise) puis de rejoindre Vernazza a pied pour une jolie balade d’environ 1h30. On peut également pousser jusqu’a Corniglia en fonction du temps et de la forme. Ces villages sont également accessibles en train, pas besoin de prévoir le retour a pieds donc.

On mange quoi en Toscane ?

Les amateurs de cuisine italienne vous le diront, il est très important de manger régional quand on visite l’Italie. La culture culinaire est très ancrée et chaque région (voire patelin) dispose de ses propres plats et méthodes de préparation. Une pizza romaine et une pizza napolitaine, c’est deux visions de la vie qui s’affrontent.
Du coup, en Toscane, on commence par le fameux Bistecca alla fiorentina. Une viande de bœuf donc (élevé localement de type Chianina, on se respecte) passée au grill et aux épices et mangé très saignant.

bistecca alla fiorentina

Les locaux brandissent fièrement leur pain (filone), mais je dois avouer avoir du mal avec celui ci. Sans sel, je peine a réellement l’apprécier comme un atout culinaire. Je suis moins difficile avec le prosciutto, jambon fume délicieux que l’on trouve accompagnant de nombreux plats.

prosciutto italie jambon

Les soupes sont populaires, notamment le minestrone (soupe de légume incluant souvent pâte ou riz), décliné en de nombreuses variantes.

Cote pâtes, comme dans chaque régions, on dispose des spécialités. En Toscane (et surtout autour de Sienne), on mange des Pici. On le rapprochera de spaghetti, en plus épais. Les papardelle sont également originaires de la région et s’accompagnent très bien d’un ragu ou d’une sauce a la viande issue de la chasse (sanglier, cerf, etc).

Les champignons sont très utilises dans la cuisine toscane (cèpes, truffes, porcini) et accompagnent souvent les pâtes ou risotto.

cantucci toscane dessert

Coté dessert et sucreries, le cantucci est un biscuit sec aux amandes servi accompagné de Vino Santo. La coutume veut qu’on trempe le biscuit dans le vin avant de le manger.
Généralement les desserts sont assez denses et compacts, comme le panforte (avec des noix, figues et du miel) ou le sfrato.

Préparez votre voyage

Commencez par vous concocter une playlist musicale adaptée. Du classique bien sur avec du Puccini.
Les films se deroulant dans la region sont nombreux. Je vous conseille plus particulièrement Beauté volée (Bertolucci, révélation de Liv Tyler), Quantum of Solace (clairement pas le meilleur Bond, mais on y voit notamment Sienne et le Palio), Le Patient Anglais (avec Juliette Binoche et Ralph Fiennes) et Sous le soleil de Toscane.